2.9-17 Favoriser la collaboration entre autorités en charge de la santé au travail et de la santé publique sur les territoires

Contexte de l’action 
Les signalements d’évènements de santé inhabituels en milieu professionnel, reçus et traités par Santé publique France, sont de plus en plus fréquents. Ils concernent potentiellement plusieurs acteurs locaux et régionaux, et peuvent susciter des réponses retardées, dispersées, parfois incohérentes. Afin de fournir une réponse réactive, adaptée et coordonnée aux signalements et alertes en santé travail, Santé publique France déploie depuis 2008 un dispositif régionalisé : les GAST, Groupe d’Alerte en Santé Travail. Expérimenté en Aquitaine, le dispositif GAST a été mis en place progressivement dans les autres régions. Un GAST est composé de membres permanents, spécialistes des risques pour la santé d’origine professionnelle et de l’épidémiologie d’investigation : médecins de l’Inspection Médicale régionale du travail (DIRECCTE) et de la Consultation de pathologies professionnelles (CHU) et épidémiologistes de Santé publique France (Cellule d’intervention en région (Cire) et Direction santé travail). L’activité du GAST consiste à valider et évaluer les signalements issus du milieu professionnel qui parviennent à l’ARS, puis à décider collégialement d’une investigation si elle s’avère nécessaire et à formuler des recommandations en termes d’actions à mettre en œuvre.

Objectifs de l’action
Consolider le dispositif en Aquitaine et l’étendre aux territoires Limousin et Poitou-Charentes (prise en compte de la réforme territoriale)
Promouvoir le dispositif via des actions de communication notamment lors d’interventions dans les Sociétés de médecine du travail, les services de santé au travail, et par la valorisation dans différentes publications (bilan des signalements, plaquette d’information, etc…)